Le ministre Henry réplique: «L’offre de bus ne diminuera pas à Villers-la-Ville»

Si la ligne 568 devient scolaire, une nouvelle liaison secondaire devrait desservir davantage de villages pour compenser.

Arnaud Huppertz
 La ligne 568 pourrait devenir scolaire. Mais cela ne veut pas dire que l’offre de bus diminuerait à Villers-la-Ville.
La ligne 568 pourrait devenir scolaire. Mais cela ne veut pas dire que l’offre de bus diminuerait à Villers-la-Ville. ©ÉDA

Le ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry (Écolo), a tenu à être clair, ce lundi au parlement wallon, à propos de la ligne 568 et des inquiétudes, qu’il juge infondées, des responsables communaux villersois. Non, l’offre de bus sur la ligne de bus reliant Nivelles à Fleurus en passant par Marbais et Sart-Dames-Avelines ne sera pas modifiée avant la fin de l’étude qui doit mener à la réorganisation du transport par bus dans l’ouest du Brabant wallon. Cette étude devrait durer entre deux et trois ans, a déjà prévenu Philippe Henry, dans sa réponse à une question du député wallon André Antoine (LE).