Villers-la-Ville: une première réunion dans le cadre de la procédure Renault chez 5N Plus (Tilly)

Les syndicats et la direction se sont rencontrés pour la première fois, mercredi, dans le cadre de la première phase de la procédure Renault.

Vincent Fifi
 Malgré l’annonce par le groupe canadien 5N Plus de son intention de fermer son site de production de Tilly, le travail a continué sur place.
Malgré l’annonce par le groupe canadien 5N Plus de son intention de fermer son site de production de Tilly, le travail a continué sur place. ©ÉDA

À la mi-mai, l’annonce par la direction du groupe 5N Plus de fermer son site de Tilly avait surpris: personne, au sein de cette usine fondée en 1948 et qui fabrique des produits dérivés du plomb ainsi que des produits chimiques à base de nitrate, ne s’attendait à une mesure aussi radicale. La société, que les Villersois connaissent encore sous son appellation ancienne de Sidech, emploie 68 personnes. Ces travailleurs, malgré le coup de massue d’il y a trois semaines et les menaces qui pèsent désormais sur leur emploi, ont continué la production.