L’ours interdit, pas les faucons

«Quand nous avons reçu la demande pour autoriser l’événement, nous nous sommes renseignés auprès de la Région wallonne pour savoir si l’ourse Valentin pouvait participer à l’événement “ Ombres et Lumières du Moyen Âge ”.

P.B.
L’ours interdit, pas les faucons
L’ours Valentin ne fera pas le déplacement jusqu’à Villers… ©EdA

Dans un premier temps, on nous a dit que tout était en ordre. Sauf que le décret du ministre Di Antonio sur le bien-être animal est passé et qu’on s’est rendu compte que l’ours était interdit. Ce vendredi, nous allons valider tout cela au collège communal», annonce Emmanuel Burton, bourgmestre de Villers-la-Ville. L’ours Valentin, détenu par le dresseur français Frédéric Chesneau, ne fera pas le déplacement. Une présence que plusieurs associations de défense du bien-être animal voulaient éviter. «La fauconnerie, par contre, elle sera acceptée. S’il y a des protestants? On discutera avec eux, mais j’espère qu’ils ne causeront aucun problème aux visiteurs qui risquent d’être nombreux», ajoute le bourgmestre.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...