Un habitant de Tubize écope d’une amende de 8000€ pour vente sauvage de masques chirurgicaux

Perquisition ciblée, le 30 avril 2020, au domicile d’un Tubizien qui, à quatre reprises, a lancé la publicité de vente de masques chirurgicaux.

Jean Vandendries
 L’avocate du prévenu plaidait l’acquittement: selon elle, rien ne permettait de dire qu’il s’agissait de masques chirurgicaux dont elle assurait avoir cherché en vain la définition (photo d’illustration).
L’avocate du prévenu plaidait l’acquittement: selon elle, rien ne permettait de dire qu’il s’agissait de masques chirurgicaux dont elle assurait avoir cherché en vain la définition (photo d’illustration). ©SHOCKY – STOCK.ADOBE.COM

On se trouvait en pleine pandémie Covid depuis quelques semaines et un arrêté ministériel avait interdit la vente de matériel médical. Le SPF Économie était aux taquets pour débusquer ceux qui oseraient braver cette disposition. Ses services constatèrent que David V. offrait des promotions pour la vente de semblables masques, réels ou contrefaits, à 50€ l’achat de 50unités.