Détecteurs de CO2 dans les écoles de Tubize: ça avance

La proposition émise par Benoît Langendries (RC) il y a un mois continue d’être analysée (et est en bonne voie) par les autorités communales.

Jérôme Brys
Détecteurs de CO2 dans les écoles de Tubize: ça avance
Une étude a été lancée au sein des différents établissements scolaires du grand Tubize. ©ÉdA2

Il y a un peu plus d'un mois, lors du conseil communal, Benoit Langendries, conseiller communal du Renouveau Communal (RC), proposait d'installer des détecteurs de CO2 au sein des établissements scolaires. L'idée: garantir un air de qualité aux élèves mais également aux enseignants en cette période de crise sanitaire. Lors du dernier conseil communal de ce lundi, le conseiller est revenu à la charge et les réponses obtenues de la part de l'échevin de l'Enseignement, Mourad Abdelali, sont plutôt positives. «Comme nous l'avions expliqué, nous avons contacté les directions des écoles afin de faire le point sur la situation, explique-t-il. L'inventaire se dresse comme suit: nous aurions besoin de 30 détecteurs pour Oisquercq, 65 pour Saintes, 60 pour Clabecq et 17 pour l'Académie.»