Mettre les pansements où il faut

Laurent Demol ne veut pas baisser les bras: «Nous devons positiver et mettre les pansements où il faut. On a pris une petite claque avec cette défaite.

P.B.

On a un peu plié mais on n’a pas les deux genoux à terre. Je serais déçu de mes garçons s’ils n’avaient pas tout donné. Mais ce ne fut pas le cas. Même lorsqu’ils étaient à neuf sur le terrain, ils ont continué à jouer et n’ont pas baissé les bras. On porte un maillot et l’avenir du club est entre les mains de l’équipe première. Nous allons recoller les morceaux et proposer une équipe cohérente face à La Louvière-Centre.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...