Un vrai 9 au parcours atypique

Jonathan Nanizayamo a disputé ses premières minutes avec Tubize contre l’Olympic (1-2). En manque de rythme, il a néanmoins montré qu’il avait un profil intéressant pour l’équipe.

Romain Izzard
Un vrai 9 au parcours atypique
Nanizayamo face à l’ancien Tubizien Quentin Laurent, qui lui a donné le ton de la D1 amateurs. ©Fred Moisse

Si les Sang et Or de Sylvain De Weerdt ne manquaient pas de technique, il n'y avait pas encore de véritable point d'ancrage en attaque. Ce rôle est désormais assuré par Jonathan Nanizayamo, un attaquant franco-congolais de 27 ans au parcours atypique. «J'ai été formé au Stade Rennais. Ensuite, je suis passé par Nantes, l'équipe B de la Real Sociedad, la Bulgarie, Tours, Lens, le Paris FC et même la Corée du Sud, explique-t-il. J'ai connu Sylvain (De Weerdt) à la Real. Quand j'ai su qu'il était à Tubize, je l'ai contacté et il m'a proposé de venir. J'ai accepté ce projet, parce que je pense qu'il peut me permettre de rebondir. Si cela me réussit, j'espère grimper les échelons dans les divisions belges.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...