Deux finales et la licence

Josselin Croisé, le Manager tubizien, estime que tout est fait au club pour que les joueurs soient mis dans de bonnes conditions.

P.B.

«Tout le monde fait le nécessaire, ils ne manquent de rien. On ne peut pas nous reprocher grand-chose, si ce n’est le choix des joueurs. Mais c’est à la fin du bal qu’on payera les musiciens.» Les dirigeants brabançons wallons se retrouvent cette saison dans la même situation que l’exercice précédent. «Je pense qu’on devrait faire mieux, être plus haut, mais nous sommes le plus petit budget. La pression? On l’a depuis un moment déjà.» En plus de préparer cette double confrontation face à l’Union, ils se sont aussi occupés du dossier de la licence. «Nous sommes passés mercredi devant la commission et tout s’est bien passé. Nous payons nos joueurs et nous avons prouvé notre continuité. Donc nous sommes confiants. Nous attendons juste la réponse, le 11 avril», conclut Josselin Croisé.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...