Match frustrant pour Beunardeau

Alors qu’il avait tout joué jusque-là, Quentin Beunardeau a dû rester au repos voici dix jours, contre Dessel. En cause, une commotion occasionnée en semaine durant l’entraînement.

S.D.

Mais samedi à Geel, le gardien de Tubize était de retour entre les bois. «Les douleurs avaient disparu et j’étais content de retrouver ma place,» avoue-t-il ainsi.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...