Mazzu succède au Doc au White Star

L'ancien entraîneur de Tubize, Felice Mazzu, ne sera pas resté longtemps sur le marché. Il vient de trouver un accord avec le White.

Benoît Robaye
Mazzu succède au Doc au White Star
10908611 ©© EdA

Vu ses qualités techniques et sa passion pour le ballon rond, il ne fallait pas être devin pour savoir que Felice Mazzu ne resterait pas longtemps sur le marché.

Après sa surprenante éviction de Tubize, en fin de saison dernière, son nom avait d'abord circulé au Brussels. Où il s'était longuement entretenu avec le président Vermeersch. Ensuite, il avait été proche d'un accord avec l'Union-St-Gilloise. Mais c'est finalement l'ambitieuse formation du White Star qu'il dirigera. Il succède en effet à Chapelle, le « Doc », qui rejoint le staff de Gerets en Arabie Saoudite avant de le suivre chez les Lions de l'Atlas.

« Tout s'est passé très vite, précise Mazzu. J'ai reçu un coup de fil de Charly dimanche soir, assez tard. Il m'a dit qu'il devait signer dans l'équipe de Gerets le lendemain midi et qu'il voulait absolument que je sois son successeur au White Star. Comme j'étais libre de tout contrat, je n'ai pas dû réfléchir longtemps. Hier soir (NDLR : lisez mardi soir), c'était signé. » L'ancien coach de Tubize et Braine ne pouvait pas passer à côté d'une telle proposition. Certes, ce n'est plus l'Exqi League mais mieux vaut parfois être dans une D3 ambitieuse que dans une D2 de fond de classement.

Et des ambitions, le « White » n'en manque jamais. Cette saison, comme chaque année, le club du président Farin tentera d'accrocher le tour final.« J'arrive dans un très bon club, qui dispose d'un effectif et d'infrastructures de qualité. À moi de prendre le train en marche (les Woluweens ont déjà joué trois rencontres de championnat, NDLR), ce qui ne m'est jamais arrivé ces quinze dernières années. Puisque je n'avais jamais été sans club durant une préparation estivale. » Sur la succession de Chapelle, qui fait partie des meubles au stade Fallon - à tel point qu'il glisse lui-même le nom de son successeur avant de partir -, « je dois remplacer un monument. Mais ça ne me fait pas peur. Je suis tout de même passé derrière Saint-Jean et Cartier à Tubize. » Mazzu travaillera avec le staff technique déjà en place, c'est-à-dire avec Droeven comme adjoint, et ne prendra officiellement ses fonctions qu'à l'issue de la prochaine journée de championnat, face à Hasselt.

En attendant, il devait rencontrer ses futurs joueurs hier soir.