Lorenzo Richiusa a un os à ronger avec Auderghem

Rixensart B se déplace ce soir (20 h 30) du côté d’Auderghem B pour une rencontre spéciale à plus d’un titre pour le mentor des Rouge et Jaune.

Jérôme Borremans
 Lorenzo Richiusa est impatient de retrouver Auderghem ce jeudi soir.
Lorenzo Richiusa est impatient de retrouver Auderghem ce jeudi soir. ©Jérôme Houet 

Entre amour et haine, la rencontre de ce jeudi soir entre les deux équipes B d’Auderghem et de Rixensart promet d’être chargée en émotions pour le T1 brabançon wallon Lorenzo Richiusa. De l’amour, d’abord, pour ce passionné de football formé dès l’âge de 6 ans au club d’Auderghem et qui y a gravi tous les échelons en tant que joueur mais également comme entraîneur de jeunes. Une aventure sportive mais surtout familiale qui aura duré près de 18 années. De la haine, ensuite, avec beaucoup de colère et de déception en guise d’adieux et une histoire d’amour qui se termine en eau de boudin. "Mon père et moi avons donné énormément pour ce club mais malheureusement, on nous a manqué de respect et de considération. En tant que coach des U14, j’avais à ma disposition les jeunes les plus prometteurs du club pour lesquels je me suis donné sans compter avec humilité, dévouement et ambition. Ma philosophie dérangeait certaines personnes puisque du jour au lendemain, on m’a mis des bâtons dans les roues et j’ai reçu des tas de reproches totalement infondés alors que j’ai toujours œuvré pour le bien des jeunes et du club. À côté de cela, j’étais capitaine de la P4 et des promesses de montée en P2 n’ont évidemment jamais été tenues. Je retiens malgré tout de belles rencontres, notamment Geert Hasevoet ou encore Billy qui ont grandement contribué à faire naître cette passion du coaching en moi et ce souvenir du titre en U15 mais cela n’aurait jamais dû se finir de la sorte."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...