Braine ne veut pas calculer: « On doit aborder ce match comme si c’était 0-0 »

Les Brainoises ont un pied en huitième de finale de l’EuroCup. Il faut mettre le deuxième ce mercredi à Ankara. Aleksandra Kroselj est " ready ".

À Ankara, Christelle Warnotte
 Le tir à distance, l’arme fatale d’Aleksandra Kroselj.
Le tir à distance, l’arme fatale d’Aleksandra Kroselj. ©Jérôme Houet

Malgré l’heure très matinale, les Brainoises avaient le sourire ce mardi matin au moment d’embarquer pour la Turquie. L’ambiance était détendue et la défaite de ce week-end à Namur en championnat était visiblement oubliée. Elle n’a pas l’air d’avoir atteint le moral des Castors dont les regards sont exclusivement tournés vers le match retour des seizièmes de finale de l’EuroCup, programmé ce mercredi à 16h (14 h, heure belge) sur le terrain d’Ormanspor à Ankara.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...