D2 ACFF: Rebecq à nouveau battu par Meux, sa bête noire

À nouveau défaits face à leur bête noire, les Rebecquois auront pourtant tout tenté face à une équipe de Meux plus solide et plus inspirée.

Adrien Stouffs
 Demolie met le pied devant Kinif mais ne parviendra pas à l’empêcher d’ouvrir la marque.
Demolie met le pied devant Kinif mais ne parviendra pas à l’empêcher d’ouvrir la marque. ©Sportsevents  

En raison des absences de Camargo, Delsanne et Piret, c’est avec une défense remaniée que la RUS Rebecquoise aura dû s’aligner ce samedi soir lors de la réception de Meux. Une défense qui ne tardera d’ailleurs pas à être mise en difficulté puisque dès les premiers instants de la partie, et dans leur style caractéristique avec un jeu direct, les Meutis enchaîneront plusieurs opportunités franches, qu’un Vandermeulen, bien en jambes pour le coup, parviendra à stopper, permettant à ses coéquipiers de rester dans la rencontre.

Mais dès le quart d’heure, suite à un long ballon mal négocié par sa défense, il ne pourra rien face à l’inévitable Kinif, qui ouvrira la marque. Ce n’est que bien trop timidement que Rebecq tentera de réagir, tout d’abord grâce à un coup franc d’Henri bien stoppé par Paulus, avant que Traore se fasse (légèrement) accrocher par ce même Paulus dans le rectangle. Une phase litigieuse, pour laquelle l’arbitre n’accordera finalement pas de penalty.

En réelles difficultés tant dans l’impact physique et la bataille du milieu de terrain, que dans la construction du jeu, les Rebecquois ne parviendront jamais à se montrer dangereux et à bousculer leurs adversaires et ce malgré l’intention claire de vouloir bien faire les choses.

En fin de partie, les hommes de Luigi Nasca pousseront pour tenter d’égaliser mais c’est finalement sur un contre que Meux se mettra définitivement à l’abri par l’entremise de Smal. Une défaite qui laissait un goût plus qu’amer dans le chef du T1 Rebecquois. "C’est une rencontre à l’image de notre saison. On a le sentiment qu’on peut essayer tout ce qu’on veut, rien ne va. Rien ne tourne pour nous. Il n’y a rien à dire, Meux a une belle équipe et nous a mis en difficultés, mais finalement qu’est-ce qu’on peut reprocher à mes joueurs. Ils y ont mis leur cœur, ils ont tout donné et finalement sur quelques détails on se fait punir, avec deux ballons mal négociés sur la rencontre qui donnent deux buts, un penalty pour nous non sifflé et j’en passe. C’est difficile, c’est cruel mais on se doit de continuer. On enchaîne déjà mercredi par un déplacement à Seraing pour lequel on doit se remobiliser directement."

Les bulletins de Rebecquois

Vandermeulen (8), Devel (5), Kouame (6), Depotbecker (6,5), Cordaro (5), Lufimbu (6), Demolie (5), Traore (6), Bagayoko (5), Contino (5), Bailly (6), Henri (6,5).

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...