Les Chastroises s’accrochent à un mince espoir

Même si se maintenir en D1 tiendrait du miracle, Chastre entend se battre lors des dix-sept matches restants. Première étape ce dimanche.

Olivier Talmas
 Malgré la dernière place au classement, Michaël Verstraelen apprécie l’abnégation de son groupe.
Malgré la dernière place au classement, Michaël Verstraelen apprécie l’abnégation de son groupe. ©ÉdA

C’est déjà l’heure de la reprise pour les Chastroises, une semaine plus tôt que les autres à l’occasion de la visite de Wuustwezel, ce dimanche après-midi (14 h). Un adversaire qui n’a pris que trois de ses douze points à l’extérieur. "C’est une équipe qu’on n’a pas encore rencontrée puisqu’il s’agit d’un match du premier tour, rappelle le coach, Michaël Verstraelen. Elles ont deux joueuses internationales en futsal (cause du report en octobre, NDLR), preuve qu’il y a quand même de la qualité. Cela dit, on a déjà prouvé qu’on peut faire jeu égal face à ce genre d’équipe. Elles encaissent beaucoup et marquent un peu plus que nous avec des résultats en dents de scie un peu bizarres, mais on ne va pas s’y fier et essayer de jouer sur nos propres qualités."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...