D3A ACFF: Frustré par l’arbitrage, Braine fait douter le leader

Les Jaune et Bleu se sont créé les meilleures occasions mais n’ont pas été réalistes face à un adversaire qui a émergé sur un bijou de Strobbe.

Olivier Talmas
 Le Brainois Sergio Aragon (en jaune) avec le symphorinois Brice Revercez.
Le Brainois Sergio Aragon (en jaune) avec le symphorinois Brice Revercez. ©ÉdA

Le leader symphorinois a marqué sur un ballon dégagé de la tête par Lella repris de volée par Strobbe juste avant l’heure de jeu. "On savait que ça jouerait sur un détail, note le T1 visiteur, Térence Jaumain. Match assez fermé en première mi-temps avec beaucoup de duels, et il fallait ce genre de but spectaculaire pour débloquer la situation. Ça nous a fait du bien car Braine a eu pas mal de situations franches et notre gardien a fait le travail. À 0-1, on a un peu plus géré mais on n’a pas été assez franc sur les contres pour se mettre à l’abri."

Après deux à trois situations dans son rectangle et un ballon repoussé sur la ligne par Wallaert (28'), Braine a pris le contrôle avec notamment ce coup-franc de Wallaert légèrement dévié par Polain sur le cadre (38').

Dès la reprise, Polain sortait encore le grand jeu face à Buscema. Symphorinois trouvait ensuite l’ouverture et les Brainois mettaient tout à l’avant avec les rentrées de Baras et Coulibaly qui réclamèrent deux penaltys (dont un pour un coup volontaire ?) à un arbitre ayant perdu le fil du match. "Chaque fois qu’on joue à domicile, c’est bis repetita, déplore le coach local, Olivier Suray. J’appelle ça de l’injustice car on fait du bon boulot mais on se fait brûler par un arbitrage qui a été plus que lamentable en deuxième mi-temps. Je n’ai rien à reprocher à mes joueurs car on aurait gagné ce match largement aux points."

Les bulletins des Brainois

Mwaso (6), Deglas (6,5), Lella (7), Laurent (6,5), Aragon (6), Campitelli (6,5), Wallaert (6), Roman (6), Ladrière (6,5), Willaert (6), Buscema (6,5).