Nivelles force Profondeville à la belle

Nivelles a livré un match parfait pour forcer Profondeville à la belle. Petit bémol, la blessure d’Olivier Beaumont, le capitaine nivellois.

 La sortie de Romain Garot pour cinq fautes en fin de match a compliqué la fin de match des Mosans.
La sortie de Romain Garot pour cinq fautes en fin de match a compliqué la fin de match des Mosans. ©ÉdA
Pascal Jassogne

Nivelles-Profondeville 78-66

Quarts temps: 12-16, 26-18, 14-19, 26-13.

NIVELLES: Beaumont 8, Hennuy 13, A. Kaminski 18, Bizet 9, Vandermousen 0, Navez 18, S. Kaminski 8, Scalais 0, Ndozi-Miala 4.

PROFONDEVILLE: Deltombe 3, Degey 17, Gruslin 13, Delvaux 3, Garot 12, Tillieux 0, Bastin 0, Guns 2, Sprimont 0, Mouchart 16.

À Nivelles, Noah Cockmartin est absent pour cause de Covid. Le coach Émilien Carion peut donc compter sur les renforts de Florian Scalais et Jason Vandermousen pour compléter son effectif qui salue le retour d’Adrien Kaminski. Romain Garot et Joachim Degey mettent directement la pression sur les Nivellois qui doivent laisser filer le premier quart (12-16). Dans le second quart, Nivelles déploie enfin son jeu. Guillaume Hennuy, Adrien et Samuel Kaminski et Charly Navez sont en réussite. Nivelles prend le jeu à son compte et Profondeville ne peut compter que sur Jérôme Gruslin pour rester au contact à la pause (38-34).

En seconde période, Profondeville retrouve des couleurs grâce à l’adresse de Jérôme Mouchart (2x3) et c’est 52-53 (30e). Le dernier quart sera celui des frères Kaminski et du malheureux Olivier Beaumont, qui victime d’un coup de coude au visage, doit quitter le jeu. La sortie de Romain Garot, pour cinq fautes, complique un peu plus la fin de partie pour les Mosans.

Adrien Kaminski, déchaîné, alignera alors une belle série de lancers francs et c’est finalement Axel Bizet qui met un point final à cette seconde manche, intense et physique, qui permet à Nivelles d’égaliser à une manche partout et de forcer Profondeville à la belle. " Nous avons beaucoup mieux géré le match retour que le match aller où nous nous sommes perdus offensivement. Cette fois défensivement on a été costaud. On a été solide , jubile le coach nivellois. On s’est tenu tout le match avec beaucoup d’intensité des deux côtés. Nous avons joué notre jeu. Petit bémol, Olivier Beaumont a pris un coup de coude et ne sera probablement pas présent pour la belle. Adrien Kaminski a fait son retour et fait un excellent match. Mais je ne veux retirer personne du match. Tout le monde a vraiment fait le job. Mes gars ont vraiment été bons, en défense mais aussi en attaque. Nous sommes prêts pour la belle." Une belle qui se jouera mercredi prochain à 20h30 à Profondeville, où Nivelles devra pour prolonger le rêve remettre une dernière couche pour rejoindre la finale de ces play-off.