Thomas Weydisch: «Avec mes qualités, j’aurais pu faire mieux»

À 34 ans, Thomas Weydisch (ex-RWDM) est à la recherche d’un nouveau défi et donc d’un nouveau club.

La Rédaction de L'Avenir
 Thomas Weydisch s’était bien relancé au RWDM avant d’être stoppé par une blessure.
Thomas Weydisch s’était bien relancé au RWDM avant d’être stoppé par une blessure. ©sterpigny

Thomas Weydisch, nous l’avions connu au RWDM lors de la saison 2016-2017. Depuis son départ de Molenbeek, il a connu des passages à Grimbergen, au RC Malines et à Diest, club qu’il avait rejoint cet été. Un dernier club où tout ne s’est passé comme prévu, ce qui l’a forcé à quitter le club en cours de saison. "Le projet de Diest était ambitieux mais mon temps de jeu était vraiment réduit. Faire 150 km par jour, quatre fois par semaine, pour si peu de temps de jeu, ça devenait trop lourd. J’ai donc préféré quitter le club", débute-t-il.

Cette aventure fait suite à deux saisons marquées par la crise sanitaire et son impact sur le monde du sport. "Ces deux dernières années n’ont pas été très faciles. Tout avait bien commencé avec le RC Malines avec qui j’ai été champion en P1. Nous sommes montés en D3 et puis le Covid est passé par là, avec l’arrêt des championnats."

Aujourd’hui, alors qu’il s’entraîne du côté de Wemmel pour garder la forme, Thomas Weydisch cherche un nouveau challenge. "J’ai 34 ans mais l’envie de jouer est toujours bien présente. Après 16 années passées à l’échelon national, j’ai envie de retrouver le plaisir, de ne plus devoir jongler avec les contraintes. Pas mal de clubs de P2 d’un bon niveau m’ont déjà contacté mais j’hésite encore car je ne connais pas du tout ce niveau auquel je n’ai jamais évolué. J’ai vraiment envie de m’intégrer dans un bon projet, un minimum structuré, en P1 ou en P2, et auquel je pourrais apporter quelque chose."

Descendre à l’échelon provincial, c’est un cap que l’ancien joueur du RWDM est prêt à franchir. Lui qui a joué durant 16 ans à l’échelon national. "Je suis fier d’être resté aussi longtemps à ce niveau même si je sais qu’avec mes qualités, j’aurais pu faire mieux. Le mental, l’hygiène de vie, de meilleurs choix de carrière, ce sont autant de facteurs où j’aurais dû être meilleur. J’étais bien reparti avec le RWDM mais une blessure m’a freiné dans mon élan et ça a été psychologiquement difficile à accepter."

Le joueur ne s’en cache pas, il n’a pas toujours fait les bons choix dans sa carrière. "J’avais le niveau pour jouer plus haut mais je ne pense pas que j’ai fait le maximum pour y parvenir. En football, le talent seul ne suffit pas."