«Inquiet pour l’avenir du foot féminin»

Coach de l’équipe féminine de Braine (4e en P2), Patrick Detraux voit la montée en P1 d’un bon œil. «C’est une récompense pour le travail et les progrès réalisés depuis trois ans.

O.T.

Nous avons fait de bons résultats face aux équipes flamandes et cela nous a permis d’évoluer physiquement.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.