Paques sonne la révolte

Les Ottintoises jouaient gros jeudi soir. En cas de défaite, elles se seraient retrouvées à la dernière place. Le couperet est d’ailleurs passé très près car les Brabançonnes ont été dominées en première mi-temps. C’est Isabelle Paques qui a donné le signal de la révolte à la reprise pour ramener son équipe dans le match et la mettre sur la voie d’un précieux succès. «Thierry Larivière a insisté pour qu’elle soit de la partie, en raison de l’absence de plusieurs joueuses, explique Michel Paques. Isabelle est toujours ébranlée par le décès de son frère mais elle a connu une résurrection en seconde mi-temps.»

Ch. G.
Paques sonne la révolte
Basket R2B Rebond ©ÉdA – 201533230756

Neuville – Rebond 46-51