Une société de Wavre condamnée pour des pratiques commerciales douteuses au détriment de personnes âgées

En six mois, 10 000 clients potentiels (d’un âge certain) ont été approchés par téléphone au départ d’un call center de Casablanca…

Jean Vandendries

On en a eu des exemples lors de l’audience correctionnelle du tribunal de Nivelles du 8 novembre dernier où Philippe V., gérant de la société wavrienne Alyzea, s’est retrouvé sur la sellette avec sur le dos une dizaine de préventions: bons de commande sans prix, appels téléphoniques non sollicités, absence de numéro d’entreprise, contrats hors établissement, non-affichage de prix, absence de droit à la rétractation, pratiques trompeuses et déloyales, omissions trompeuses, pratiques agressives, prêteur sans autorisation, blanchiment. Toutes préventions niées.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...