Les sursis tombent, c’est la prison

Une Rixensartoise ne parvient pas à vaincre son addiction à l’alcool. Les sursis tombent.

Jean VANDENDRIES
Les sursis tombent, c’est la prison
©ÉdA – 202857619904 

Valérie (prénom d’emprunt), 47 ans, est bien connue par le tribunal de police de Wavre. Le 24 juin 2020, il la condamna à un an de prison avec sursis probatoire et à une amende de 10 000 € avec sursis. Une des conditions à la probation est de faire des efforts pour diminuer la consommation d’alcool.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.