La WAPA League, ou quand le foot se veut solidaire

WAPA International organisait, ce week-end, la finale de son tournoi de foot « solidaire ». Objectif, récolter des fonds et donner un coup de projecteur au projet de cette ONG basée à Genval.

Sylvain Docquier
 Les joueurs et joueuses , provenant de Mont-Saint-Guibert, ont remporté la WFL (WAPA Football League) 2022 au terme d’une belle journée festive
Les joueurs et joueuses , provenant de Mont-Saint-Guibert, ont remporté la WFL (WAPA Football League) 2022 au terme d’une belle journée festive

La huitième édition de la WAPA Football League a vécu, ce week-end, et bien vécu. Mais de quoi s’agit-il? Du tournoi de football organisé par l’ONG WAPA International, basée à Genval (Rixensart), dont la mission est de lutter contre l’utilisation des enfants dans les conflits armés et pour leur réintégration en renforçant les capacités locales (voir par ailleurs). "On organise cette compétition chaque année. L’objectif, de la mi-mai à la mi-juin, c’est de proposer un tournoi de football en sept contre sept réunissant des joueurs et des joueuses de 25 à 40 ans plus ou moins, explique Florence Geurts, coordinatrice pour l’ONG de cet événement. Chaque semaine, un total de 132 équipes se sont affrontés dans les installations de neuf clubs de football bruxellois et brabançons wallons (deux à Schaerbeek, un à Etterbeek, un à Ixelles, un à Auderghem, un à Kraainem, un à La Hulpe, un à Ittre et un à Ottignies) lors des afterwork (NDLR: en fin d’après-midi-début de soirée, après le travail) ."