The Voice: quatre candidats brabançons aux «lives»

Quatre talents du BW participeront aux «lives» de The Voice (RTBF): Max Montagne, Charlotte Foret, Luna Van den Hauwe et Maëlle Lepeut.

Cristel Joiris
The Voice: quatre candidats brabançons aux «lives»
Charlotte Foret, 18 ans, a largement conquis les coaches lors de son duel face à Sophie Jonniaux. ©©Stéphane Laruelle

+ LIRE AUSSI| Derniers duels dans The Voice Belgique: une favorite confirme et Larusso surprend

C’est dès mardi prochain que les choses sérieuses commenceront pour Charlotte (Braine-le-Château), Luna (Rixensart), Max (Braine-l’Alleud) et Maëlle (Grez-Doiceau). Pour la première fois depuis leurs péripéties télévisées dans The Voice, les candidats brabançons presteront en direct. Ils sont les seuls rescapés – sur 10 Brabançons – des auditions à l’aveugle et duels qui tiennent les téléspectateurs en haleine depuis janvier.

Considérée comme l'une des favorites de cette 8e édition, Charlotte Foret, de Braine-le-Château, a une nouvelle fois rendu une copie parfaite, hier soir, lors de son duel face à Sophie Jonniaux sur le titre Glory Box de Portishead. «Nous avons toutes les deux été à la hauteur. Sophie a aussi fait une super performance», estime l'artiste, élève de rhéto au Sacré-Choeur de Nivelles.

Il n'y a pourtant pas eu match entre les deux talents, du moins à en croire les éloges des coaches qui n'ont eu de compliments que pour la Brabançonne, votant à l'unanimité en faveur de sa prestation. Le public est, lui aussi, conquis. «95% des gens sont élogieux, je ne m'attendais pas à recevoir autant de commentaires positifs, ça booste tellement!»

De quoi mettre une pression supplémentaire sur les épaules de la protégée de Matthew Irons? «Ah non pas du tout, relativise-t-elle, ça me touche mais cela ne change rien à ma manière d'aborder les choses.» Pour sa première prestation, elle sera seule sur scène. «Je suis plus à l'aise derrière mon piano mais le fait de ne pas l'avoir m'apprend à avoir plus confiance en moi.»

The Voice: quatre candidats brabançons aux «lives»