La vie rêvée de Maxime dans un bouquin

Grâce aux écrits de son fils qu’elle a retrouvés après sa mort, la maman de Maxime Jardon (23 ans) ébauche la vie secrète de son enfant trop tôt disparu.

La vie rêvée de Maxime dans un bouquin
DSC_1794.JPG ©ÉdA
Ariane Bilteryst

Dans sa chambre, sur l’ordinateur de sa maman, sur des clés USB, dans des carnets, dans ses notes de cours aussi parfois, Maxime Jardon écrivait. Avant de quitter ce monde de la manière la plus abrupte qui soit, -dans un accident de voiture à Overijse en 2010 – ce jeune Rixensartois aimait écrire et le faisait avec la fougue de son jeune âge. Pas étonnant avec des parents licenciés en lettres. Maxime, lui, avait cependant choisi d’étudier les sciences économiques, pour mieux s’affirmer sans doute.