« La faute au comptable », accuse le dentiste

Saisi d’une assignation lancée par l’État belge qui avait tenté de vaines procédures de recouvrement, le 7 octobre 2019, le tribunal de l’entreprise de Nivelles n’eut d’autre ressource que de prononcer la faillite d’un dentiste de Rebecq.

J.Vd.
 Un dentiste était poursuivi pour aveu tardif de faillite, utilisation de moyens ruineux, abus de biens sociaux et détournement.
Un dentiste était poursuivi pour aveu tardif de faillite, utilisation de moyens ruineux, abus de biens sociaux et détournement. ©Illustration

Il y avait arrêté ses activités début 2016. Il était en redressement fiscal depuis 2012. Le 11 mai 2016, il créa un nouveau siège d’exploitation à Charleroi.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.