Le vote des subsides tout à fait légal

Dimitri Legasse avait-il le droit de voter le subside pour l’ASBL Le Chiffon rouge dont il est administrateur? Oui, répond le code wallon.

Pierric BRISON
Le vote des subsides tout à fait légal
L’interdiction d’être présent à la délibération ne concerne pas l’octroi des subsides aux associations. ©ÉdA

Un conseiller communal peut-il voter l'octroi d'un subside pour une association dont il est l'administrateur? C'est la question posée par certains citoyens de Rebecq, après le conseil communal de la semaine passée, mais qui s'applique à toutes les Communes de Wallonie. Conflit d'intérêts? Pas du tout, selon Dimitri Legasse, président du conseil et administrateur de l'ASBL Le Chiffon rouge, un magasin à but social. «Ceux qui ont un mandat d'administrateur dans les intercommunales votent aussi les points à l'ordre du jour qui concernent ces mêmes intercommunales, explique Dimitri Legasse. J'ai été administrateur du club de football de Rebecq et Patricia (NDLR: Patricia Venturelli, bourgmestre de Rebecq) l'est toujours, ça ne nous empêche pas de voter les subsides annuels.»