Route de montagne, enquête publique: près de 200 courriers, souvent négatifs

Fin de l’enquête publique sur le projet de la route qui pourrait remplacer la drève Léon Jacques. Les réactions sont surtout négatives.

Pierric BRISON
Route de montagne, enquête publique: près de 200 courriers, souvent négatifs
Le bourgmestre, Dimitri Legasse, aimerait voir la «route de montagne» s’écarter un peu des deux zones bâties. ©EdA

Comme prévu, la participation à l'enquête publique concernant le remplacement de la drève Léon Jacques par la «route de montagne», a été massive. Au total, ce sont près de 200 personnes qui ont souhaité émettre leur avis. Souvent de manière négative. Avec la pétition qui a recueilli 800 signatures (mais qui ne vaut que pour une réaction), ce sont près de 1 000 personnes qui ont souhaité faire connaître leur opinion. «On s'attendait à une telle participation et on la souhaitait même, pour que des propositions soient formulées», avance Dimitri Legasse.