Écolo opposé à toute voirie de remplacement

Dans un communiqué Écolo Rebecq se dit «résolument opposé à toute voirie de remplacement de la drève Léon Jacques car il est démontré que de nouvelles voiries ouvertes au transit doublent la circulation automobile, ce qui va à l’encontre de toute mobilité douce».

P.B.

Écolo ajoute que «cette route, qualifiée par les représentants de Sagrex de “route de montagne”, serait implantée sur le flanc d’un terril, en surplomb de Quenast. Elle serait accessible aux véhicules au sortir d’un rond-point par une rampe de 8% que les camions transportant jusqu’à 35 tonnes de gravier devront gravir dès leur démarrage en quittant la carrière. Ce sera extrêmement bruyant pour les habitations se trouvant à une grosse vingtaine de mètres de là.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...