Dimitri VREBOS 39 ans

« C’est incompréhensible »« Mes quatre enfants ont 18, 17, 15 et 12 ans. Chaque matin, à l’heure de pointe, ils prennent le bus pour aller au Cepes, à Jodoigne. Eh bien ! je ne suis pas rassuré. Non seulement les plaques qui indiquent les zones 30 et 50 sont devenues illisibles, mais on dirait que les automobilistes ne se rendent pas compte que l’on est ici dans un village. »

Dimitri VREBOS 39 ans
Action Escargot ©ÉdA