Ottignies-Louvain-la-Neuve: le fauchage de plus en plus privilégié pour entretenir les espaces verts communaux

Seuls 25 % des espaces verts communaux étaient encore tondus. Une partie de ces 25 % ne seront désormais plus tondus mais fauchés. Objectif : favoriser la biodiversité.

 La place du Centenaire, à Mousty, sera désormais fauchée, elle ne sera plus tondue.
La place du Centenaire, à Mousty, sera désormais fauchée, elle ne sera plus tondue. ©ÉDA
Michel Demeester

La démarche de faire passer la gestion des espaces verts de tonte à fauchage fait partie d’une politique globale de retour de la nature en ville. La superficie totale des espaces verts communaux représente plus de 400000 mètres carrés, soit 1,3% de la superficie totale du territoire communal. Ces espaces sont entretenus de deux manières: soit une tonte régulière à raison de huit à dix fois par an pour environ 25% de cette surface, soit par fauchage à raison d’une à trois fois par ans pour 75% de la superficie.