Namur : 23 kilos de cannabis acheminés via des go fast

Quatorze prévenus, dont des Namurois, sont impliqués dans un dossier de trafic international de stupéfiants.

Namur : 23 kilos de cannabis acheminés via des go fast
Certains prétendent n’avoir pas su qu’il s’agissait d’un trafic. ©AP
JVE

Le tribunal correctionnel de Namur a procédé jeudi à l’instruction d’audience dans un dossier d’import et d’export de cannabis. Onze des 14 prévenus ont été entendus au sujet de l’export de 23 kilos de cannabis via des opérations de type go fast.

Les quatre livraisons, qui ont eu lieu entre le 1er juillet et le 12 décembre 2020, ont impliqué des Namurois, des Strasbourgeois, des Bruxellois et des habitants de Louvain-la-Neuve.

Le cannabis découlant de ces livraisons était destiné à la revente en Belgique.

Les trois dirigeants de ce qui est considéré comme une association de malfaiteurs nient l’existence de celle-ci et reconnaissent juste avoir été impliqués dans un go fast qui a eu lieu le 7 décembre 2020.

Parmi les autres prévenus, certains reconnaissent avoir véhiculé des amis, prêté un véhicule, avoir acheminé 10 000€ à Eindhoven ou avoir aidé à acheter un véhicule à Lille, mais tous précisent qu’ils ne savaient pas qu’ils étaient impliqués dans un trafic international de drogue. Y compris un prévenu qui a effectué un aller-retour à Malaga pour y acheminer 10 000€.

Plaidoiries et réquisitoire le 3 février.