Pauline Denys, lauréate de la Belgodyssée: "Je suis attachée à la presse écrite"

Ottintoise de 23 ans, Pauline Denys a remporté le prix presse écrite de la Belgodyssée pour son reportage sur le tatouage artistique pour recouvrir des cicatrices. Elle décroche un mois de stage à L’Avenir. Portrait.

Augustin PIRARD
Pauline Denys, lauréate de la Belgodyssée: "Je suis attachée à la presse écrite"
Étudiante à l’ULB, Pauline Denys remporte un stage rémunéré d’un mois à L’Avenir. ©Belgodyssée 2021

Étudiante de dernière année en journalisme à l'ULB, Pauline Denys est devenue la lauréate du prix presse écrite de la 17e édition de la Belgodyssée.

Âgée de 23 ans, l’habitante d’Ottignies n’a pas feint son étonnement au moment d’entendre son nom cité par le présentateur Adrien Joveneau: "C’était inattendu. Je suis ravie et très heureuse. Ces derniers mois, je me suis beaucoup investie à la radio, notamment lors d’un stage à la RTBF à Namur. Recevoir un prix en presse écrite pour un article écrit pour L’Avenir, c’est un honneur, d’autant plus que je pense avoir une attache régionale".

Grâce à ce concours, la jeune brabançonne décroche un stage rémunéré d’un mois à la rédaction nationale de L’Avenir. Une sacrée récompense pour cette étudiante "plutôt à l’aise dans les médias" mais qui "aime beaucoup écrire en premier lieu". "Je m’épanouis depuis quelques mois en radio, mais je suis attachée à la presse écrite", poursuit-elle.

Je m’épanouis depuis quelques mois en radio, mais je suis attachée à la presse écrite

Des langues germaniques au journalisme

Passionnée par les langues - comme Olivia Grisard, lauréate en 2019 - Pauline se lance dans des études en langues germaniques (néerlandais et anglais) au sortir de sa rhéto: "À la fin de mes secondaires, je ne me sentais pas capable de me lancer directement dans le journalisme. C'est pourquoi, j'ai fait ce baccalauréat à l'UCLouvain, conclu par un Erasmus aux Pays-Bas. J'ai ensuite fait un master d'un an à Anvers en communication multilingue".

L’Ottintoise s’est alors lancée, avec succès, dans un master en journalisme à l’ULB: "Après avoir acquis plus de bagage intellectuel et d’expérience, c’était le moment de me lancer. L’avantage avec ce master, c’est que je peux suivre des cours à la VUB en néerlandais".

À la fin de mes secondaires, je ne me sentais pas capable de me lancer directement dans le journalisme

Bilingue, Pauline Denys a récemment suivi deux stages journalistiques: "Un mois de stage en néerlandais et en français pour l’agence de presse Belga et un mois de stage dans les radios régionales de la RTBF de Namur et du BW".

Ce très beau parcours va donc s’agrémenter d’un stage d’un mois en presse écrite: "Je suis super impatiente et curieuse de découvrir la rédaction. J’étais un peu déçue de ne pas avoir fait de stage en presse quotidienne. Grâce à ce concours, je complète mon parcours".