Belgodyssée 2021: Lisa Beken et Pauline Denys sont les lauréates (vidéos)

Lisa Beken et Pauline Denys sont les deux lauréates francophones de la 17e édition de la Belgodyssée, un concours de journalisme soutenu par L’Avenir.

Augustin PIRARD

La remise des prix de la 17e édition de la Belgodyssée s'est déroulée ce jeudi 9 décembre. Protocole sanitaire oblige, le verdict du concours a été révélé virtuellement, comme lors de la 16 édition remportée par Anne Pollard.

Les 14 futurs journalistes belges n'ont donc malheureusement pas eu l'occasion de se rendre au palais royal. Les prix n'ont donc pas été décernés en présence du roi Philippe, en visite auprès des sinistrés des inondations. Cette édition – une nouvelle fois marquée par la crise sanitaire - avait pour thème la "résilience".

Le prestigieux prix radio a été remporté par Lisa Beken. Dans son reportage publié sur Vivacité, l'Hennuyère de 22 ans a suivi la délégation belge aux Invictus Games, un événement sportif pour les soldats blessés et les vétérans. Elle s'est intéressée à la manière dont des militaires blessés physiquement ou psychologiquement surmontent un événement qui a changé leur vie. Ce prix offre à cette jeune étudiante de l'UCLouvain un stage rémunéré de six mois à la RTBF.

En dernière année de journalisme, Lisa est passionnée par cette profession: "Aller à la rencontre de personnes passionnées, parler avec elles, raconter leurs histoires, je trouve cela fascinant. Et puis, je dois avouer que je suis une grande bavarde. Au-delà des belles rencontres que le métier amène, je suis convaincue que les médias peuvent faire changer les choses et contribuer à un monde meilleur".

Aller à la rencontre de personnes passionnées, parler avec elles, raconter leurs histoires, je trouve cela fascinant

La passe de 8 pour le prix presse écrite

Et de huit! Pour la huitième année consécutive, c'est une femme qui remporte le prix presse écrite. Celui-ci a été décerné à Pauline Denys. Dans son article, publié dans notre journal L'Avenir, l'Ottintoise de 23 ans a anglé son papier sur les tatouages artistiques qui cachent des cicatrices. Un reportage qui permet à l'étudiante de l'ULB de décrocher un mois de stage rémunéré à L'Avenir.

Avant d'arriver dans le monde du journalisme, Pauline a consacré du temps à sa passion pour les langues et la découverte d'autres cultures. "Mes études de langues germaniques m'ont amenée à beaucoup voyager et à vivre à Anvers et aux Pays-Bas. Je m'épanouis à présent dans différents projets journalistiques, avec une préférence pour la radio et la presse écrite", souligne donc la lauréate du prix presse écrite.

Je m’épanouis dans différents projets journalistiques, avec une préférence pour la radio et la presse écrite

Revivez la remise des prix présentée en direct par Adrien Joveneau (RTBF) et Joris Vergeyle (VRT), lauréat il y a 16 ans.