Baptêmes controversés: jugement le 24 janvier

Les avocats chargés de la défense des neuf dirigeants des baptêmes de la MAF plaident l’acquittement, la suspension du prononcé, la peine de travail et le sursis.

Jean VANDENDRIES
Baptêmes controversés: jugement le 24 janvier
Les avocats de la défense plaidaient lundi au procès des baptêmes controversés organisés par la MAF, le cercle des étudiants en kiné et en éducation physique de l’UCLouvain. ©ÉdA – 40769415767

Le tribunal a donc le choix, mais il ne faudrait pas oublier que la substitute Stéphanie Bonté avait, le 15 novembre dernier, requis huit peines de travail, quatre de 120 heures, quatre de 200 heures, pour les responsables des baptêmes organisés de 2016 à 2019 par la MAF (Maison des athlètes francophones, soit le cercle des étudiants en kiné et en éducation physique de l’UCLouvain).