Marcel Denis veut finir en beauté

Avec l’aide de Patricia et de son équipe, Marcel Denis repartira en 2021 pour une ultime saison à la tête du Challenge du Brabant wallon.

Laurent SAUBLENS
Marcel Denis veut finir en beauté
Marcel Denis sera à nouveau à la tête du Challenge du BW en 2021, espérant terminer en beauté. ©ÉdA

À l'heure où le Challenge du Brabant wallon 2020 aurait dû entamer son dernier sprint avec les ultimes manches de la saison, Patricia et Marcel Denis en sont à aborder l'avenir avec les incertitudes actuelles. «L'édition 2020 est terminée même si nous laissons le soin à qui le souhaite d'organiser malgré tout une épreuve de son côté, explique Marcel Denis. Il y a trop de données floues et de messages différents pour permettre de garantir une fin de challenge 2020 qui puisse se dérouler sereinement. On suit de près l'évolution et les directives. Je pense que si tout se passe bien avec la rentrée des classes, nous pourrons retrouver une vie un peu plus normale et pourquoi ne pas envisager quelque chose pour remercier les joggeurs d'ici la fin de l'année.»

2020 devait être la dernière saison de Patricia et Marcel Denis à la tête du Challenge. «C'est la dixième année à la présidence et je voyais cela comme une saison festive où le souhait était de partir la tête haute mais, hélas, le Covid est passé par là. Du coup, forcément, terminer dans ces conditions serait triste. On repartira pour une onzième saison pour terminer en beauté.»

«On aimerait plus de clarté»

Si la certitude de remettre cela est de mise, les inconnues restent nombreuses. «On aimerait plus de clarté même si les protocoles commencent à être plus compréhensibles et les possibilités plus concrètes. Idéalement, il serait intéressant aussi que ce fameux vaccin voit le jour pour rassurer tout le monde. On n'a pas encore contacté les organisateurs mais cependant, nous avons déjà travaillé en interne pour préparer un calendrier 2021. Il faudra bien entendu voir avec tous les candidats s'ils sont intéressés. On se laisse jusqu'au 15 novembre pour trancher. C'est le délai le plus juste pour envisager une saison 2021 sereinement. »

Les responsables du Challenge savent qu'ils devront aussi s'adapter. «On travaille sur le volet informatique et le chronométrage. Il faudra en effet mettre fin aux manipulations ainsi qu'au code-barres à l'arrivée. Le moins de contact possible est une des conditions les plus importantes à respecter. On multiplie à ce sujet les échanges avec nos collègues du Delhalle pour échanger les expériences afin de prendre la bonne décision.»