«Acheter des terres devient difficile pour un agriculteur»

Joël Lambert cultive du bio sur 27 hectares à la ferme Sainte-Barbe (Orp-Jauche). Il a été soutenu par la coopérative Terre-en-Vue pour racheter 4 hectares.

Romain Izzard

Il y a vingt ans, après quelques années en agriculture conventionnelle, comme c’est le cas dans la majorité des exploitations de Hesbaye, Joël Lambert a fait le pari de passer à l’agriculture biologique. En famille à la ferme Sainte-Barbe, sur les hauteurs d’Orp-le-Grand, il cultive céréales, légumes et élève poulets, porcs et bovins sur 27 hectares. Ses clients font parfois 30 km, de Wavre, de Louvain, de Bruxelles ou de Hannut, pour venir goûter ses produits dans son magasin à la ferme, en circuit court.