« Nous n’avons pas le choix »: retour en prison

Un Tubizien de 35 ans, auquel la justice a pourtant accordé des faveurs, s’enfonce dans son obstination. Il n’a pas respecté les conditions mises à des sursis probatoires.

Jean VANDENDRIES

Son casier judiciaire fait état d’une peine de cinq ans rendue par la cour d’appel de Bruxelles le 8 janvier 2019 avec sursis partiel. Une faveur mal exploitée car il n’a pas respecté les conditions fixées et, selon ce qui a été dit à l’audience correctionnelle de Nivelles le 19 octobre dernier, il s’est montré très vindicatif à l’égard de sa famille, de médecins mais aussi de membres du CPAS (Centre public d’action social).

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.