La promesse non tenue d’un Chinois

Une des sociétés de Promethera, un groupe basé à Mont-Saint-Guibert, est en difficulté. C’est un Chinois qui est la cause du problème rencontré.

Jean VANDENDRIES

C’est ce qui a été dit devant le tribunal de l’entreprise qui devait en théorie statuer sur l’aveu de faillite de Promethera Therapeutics, une entreprise de biotechnologie qui, à entendre son avocat, devrait pouvoir présenter une offre de reprise en cas de faillite. On n’en est pas encore là.