Un gardien frappe deux détenus

Nul n’est à l’abri d’un dérapage dans notre monde tourneboulé. Un gardien de prison frappe deux détenus et rédige de faux rapports disciplinaires.

Jean VANDENDRIES

L’avocat Jean-Philippe Rivière est venu de Tournai pour défendre avec sobriété et retenue Cédric B., 44 ans, poursuivi pour avoir fait usage de violences dans l’exercice de ses fonctions de surveillant pénitentiaire à deux reprises à l’égard de détenus de la prison d’Ittre.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...