Nivelles: le cdH aclot s’inquiète pour le «patrimoine vert» et écrit au gouvernement wallon

Dans une lettre ouverte adressée à Willy Borsus, Philippe Henry et Céline Tellier, les élus humanistes s’inquiètent pour le «patrimoine vert».

Vincent FIFI
Nivelles: le cdH aclot s’inquiète  pour le «patrimoine vert»  et écrit au gouvernement wallon
Pour le cdH, l’exemple des arbres et des taillis récemment abattus le long du RAVeL pour le projet de l’îlot Saint-Roch est absurde et inadmissible. ©ÉdA

Que les membres du cdH de Nivelles contestent la politique urbanistique de la Ville n’est pas neuf. Même lorsqu’ils faisaient partie de la majorité, les Humanistes critiquaient publiquement certaines options du MR, réclamant notamment un moratoire sur les constructions. Aujourd’hui dans l’opposition, ils continuent sur cette ligne lors des conseils communaux. Mais cette semaine, Évelyne Vanpée et Bernard De Ro ont décidé de s’adresser, via une lettre ouverte aux membres du Gouvernement wallon, et plus précisément aux ministres Willy Borsus, Philippe Henry et Céline Tellier, compétents en matière d’urbanisme et d’environnement.