Le fils d’un général irakien

Une bagarre au préau de la prison d’Ittre.Son épilogue fait plonger le prétoire dans les horreurs de la guerre en Irak…

J.Vd.

Le 4 mai 2020, Hamad K., 28 ans, se rue sur Alexis, un codétenu originaire de la République démocratique du Congo. Il lui assène des coups de poing avant de s'asseoir à califourchon sur sa victime et de poursuivre son œuvre destructrice. À l'audience du 24 février dernier, il s'est emporté. «Il m'avait insulté, moi et ma mère. Je regrette. J'étais de mauvaise humeur, c'est vrai, mais il demande de l'argent pour une incapacité de travail alors qu'il ne travaille pas. J'aurais dû aller en France ou en Allemagne plutôt que de venir en Belgique, un pays de répression.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...