Quinze mois pour avoir frappé des gardiens de la prison

Refusant d’être fouillé au retour d’un congé pénitentiaire, un détenu de la prison d’Ittre blesse sérieusement un agent pénitentiaire.

V.F.
Quinze mois pour avoir frappé des gardiens de la prison
La prison d’Ittre accueille une aile avec des détenus déradicalisés. Le statut de ces personnes pose question, interpelle le Comité T. ©Belga

Condamné à de nombreuses reprises, notamment pour des vols avec violence commis à Bruxelles, Toufik M., un habitant d’Evere âgé de 29 ans, a déjà passé neuf ans de sa vie derrière les barreaux. En 2018, c’est à la prison d’Ittre qu’il purgeait ses peines, tout en bénéficiant de certains congés pénitentiaires. Il estimait cependant avoir droit à des congés plus étendus, qui lui étaient refusés à l’époque. Et il vivait très mal ce qu’il considérait comme une injustice.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...