Le CABW labellisé pour le sport adapté

Trois coaches s’investissent pour encadrer ces sportifs handicapés de 10 à 22 ans, motivés et enthousiastes, où la différence n’existe pas.

Laurent SAUBLENS
Le CABW labellisé pour le sport adapté
Avec la labellisation, c’est une récompense supplémentaire pour le sport adapté du CABW ©ÉdA

L'aventure du projet handisport a commencé au Royal CABW en 2016 avec l'arrivée d'un petit garçon autiste du nom de Roman à l'école d'athlétisme. Depuis, que de chemin parcouru par le groupe de jeunes qui compte maintenant une dizaine de membres. «Un groupe atypique, oui, mais pas comme on pourrait le concevoir, indique Didier Bauduin. La différence n'est plus dans l'inclusion du handicap, mais du fait qu'il y a dans celui-ci multi-handicaps et un panel large en différences d'âges (10 à 22 ans).»