312 participants au Trophée Rodolphe Bodart

Un beau succès pour cette épreuve virtuelle en souvenir d’un sportif trop tôt disparu. Les bénéfices iront à la section handisports du CABW.

L.S.
312 participants au Trophée Rodolphe Bodart
Caroline et son équipe sont ravis de l’édition virtuelle. ©ÉdA

À défaut d’avoir pu être disputé «en vrai», la seconde édition du Trophée Rodolphe Bodart a été proposée en virtuel grâce à une équipe dynamique du CABW.

Les participants avaient un peu plus d'un mois pour se rendre à Baulers et parcourir l'un des deux parcours: 5 ou 10 km. Caroline Soupart est heureuse du bilan de cette édition pas comme les autres, mais où le cœur et la passion ont eu le dernier mot. «Tout le monde a joué le jeu. On proposait cette formule qui était libre et gratuite. Celui qui voulait pouvait faire un don à destination de la section handisports du CABW. Au total, 406 personnes se sont inscrites mais ce sont 312 participants qui ont bouclé l'épreuve. Avec un taux 77% de participation, on est ravi! On a donc enregistré les chronos de toutes ces personnes qui devaient aussi poster leur photo prouvant qu'ils étaient sur le parcours. Quel plaisir!»

Une formule qui donne des idées pour l'avenir. «L'an prochain, on aspire à organiser la prochaine édition en vrai mais on a eu des demandes pour en faire un parcours permanent balisé. On va y réfléchir sérieusement car proposer quelque chose qui sert à la santé de tous, pourquoi pas!»

Un peu stressés au départ quant à savoir comment cela allait se dérouler, les organisateurs se sont finalement très vite décrispés. «Les gens ont respecté bien les règles. Un bel hommage positif à Rodolphe, c'est bien ce que l'on souhaitait. Je ne souhaitais pas que son souvenir véhicule quelque chose de triste donc avec cet élan dynamique et positif, à l'image de Rodophe, c'est génial.»

Du côté des participants, on a vu venir des personnes de tous les horizons. «On a eu des handisports, des collègues de travail, des clubs voisins et des élèves ou anciens collègues de Rodolphe, cela fait plaisir et c'était aussi important de permettre à ces personnes de découvrir nos belles campagnes et le domaine viticole du Chapitre. Heureux aussi du respect de tous. Nous ne sommes pas allés débaliser. Autre moment sympathique, la venue d'Ismaël Debjani, parrain de l'événement, qui a proposé de courir à une allure plus cool pour que d'autres l'accompagnent sur le parcours!»

Au total, 2 575€ viendront donc dans les caisses de la section handisports.