Il n’y a pas de vache en or à gagner

Organiser une épreuve, c’est aussi parfois s’exposer aux critiques. À Nivelles, quelques-uns ont pesté sur le retard au départ.

Laurent SAUBLENS
Il n’y a pas de vache en or à gagner
L’esprit convivial est et restera la principale vocation du Challenge du Brabant wallon. ©ÉdA

La critique est aisée, mais l’art est difficile… Soyons de bons comptes. Oui, à Nivelles, l’affluence de participation a fait en sorte que les organisateurs ont dû se résoudre à retarder l’heure du départ de près de quinze minutes. Est-ce pour autant un drame? Évidemment, pour les meilleurs, qui respectent un schéma d’échauffement, et qui arrivent donc sur la ligne de départ dans un état transpirant, forcément, on ne peut le nier, ce n’est pas l’idéal…

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...