Le coup de gueule de Noël Levêque

Alors que, jusque-là, la soirée ronronnait, Noël Levêque est venu la pimenter brutalement. Et pas vraiment de la plus belle manière.

Ch.G.

Invité à monter sur le podium en même temps que son équipe Dames (championne de Belgique lors des Interclubs d’athlétisme), le président du CABW a senti l’oignon: le mérite sportif était sur le point d’échapper à son club. Ce qui a eu le don de lui faire perdre son sang-froid. «Je suis déçu de ne recevoir que ce prix, a-t-il lancé. Je pense que notre équipe féminine devrait légitiment recevoir le mérite sportif. Et je le dis franchement: si elle n’est pas récompensée par ce titre-là, le club ne se présentera plus au mérite sportif.» Une déclaration qui a déclenché l’indignation et une volée de huées. Si l’équipe féminine du CABW méritait sans doute mieux, Noël Levêque a en effet manqué d’élégance et témoigné d’un manque de respect regrettable à l’égard des autres sportifs, tout aussi méritants que ses athlètes. Quel que soit leur niveau.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...