Papy traqueur de « faveurs » : 3 ans

Trois ans dont la moitié avec sursis probatoire : le papy traqueur de jeunes filles, coupable de deux attentats à la pudeur, s’en sort bien.

Ariane Bilteryst
Papy traqueur de « faveurs » : 3 ans
Extension Shopping Nivelles 093.JPG ©ÉdA – 10873533538

Le vieil Adolfo S. ne semblait pas entièrement comprendre ce que le tribunal correctionnel lui voulait lorsqu’il avait comparu il y a un mois. Hier, la sentence est tombée: trois ans de prison dont la moitié assortie d’un sursis probatoire. Les conditions de cette probation sont assez inédites. Elles vont dans le sens de ce qu’avait plaidé son avocat, Me Jean-Philippe Mayence. Adolfo S. ne pourra plus sortir seul de chez lui, et il ne pourra plus non plus se déplacer avec son véhicule sans la présence d’un tiers. Sa famille (dont ses deux filles), qui était venue lui apporter son soutien à l’audience, va donc devoir prendre sa part de responsabilités.