Voie ferrée à Mont-Saint-Guibert: des talus à stabiliser sur 350 mètres après les inondations

Les précipitations des 14 et 15 juillet ont provoqué des affaissements de talus sur la voie ferrée 161. Il faut donc maintenant consolider ces talus.

MICHEL DEMEESTER,M.Dem.

La ligne 161 entre Ottignies et Namur a environ 140 ans d'âge. Jusqu'aux pluies des 14 et 15 juillet, les talus qui supportent les voies ferrées en surplomb sont restés stables. Les pluies de la mi-juillet ont mis à mal cette stabilité: «L'eau a ruisselé le long des voies et tel un toboggan, elle est descendue enlevant avec elle une partie du talus. En cinq endroits distincts, l'eau a causé des dégâts. Et ces dégâts se sont encore aggravés avec les pluies du 24 juillet, explique Frédéric Sacré, porte-parole d'Infrabel. La hauteur de ces talus varie de 2 à 20 mètres. Mis bout à bout, cela représente 350 mètres de talus à stabiliser sur Mont-Saint-Guibert».