Mont-Saint-Guibert : «Pedro», saltimbanque au cœur d’or

Avec ce quatrième roman titré «Pedro», Marcel Ghigny invite le lecteur à un voyage tendre et rude, dans le milieu du spectacle itinérant.

Voilà une histoire qui transpire la passion, le théâtre, la danse, le chant, la performance… Ça sent aussi la fragilité de l’âme, l’amitié et évidemment, l’histoire d’amour.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...