Lasne : le personnel de la Résidence Belle Alliance est à bout de souffle

Un piquet de grève était organisé ce vendredi matin devant la MRS Résidence Belle Alliance. Le Setca dénonce un sous-effectif croissant et un management malveillant.

Patricia Davies (avec Belga)
 Claudia Reckinger, secrétaire permanente Setca BW, est ici à gauche, dans un face caméra. À droite, Olivier Carette (en costume bleu), CHRO d’Orpea Belgique.
Claudia Reckinger, secrétaire permanente Setca BW, est ici à gauche, dans un face caméra. À droite, Olivier Carette (en costume bleu), CHRO d’Orpea Belgique. ©ÉDA

Maison de repos et de soins, la Résidence Belle Alliance, du Groupe Orpea, a ouvert ses portes en mai 2020 dans un contexte difficile à cause du Covid. Le sous-effectif concernait au départ le secteur des soins. La secrétaire permanente Setca BW, Claudia Reckinger, dépose une plainte à l’AViQ en janvier 2022, sans savoir que deux jours plus tard paraîtrait le livre Les Fossoyeurs, de Victor Castanet, aux Éditions Fayard, résultat de trois années d’investigations dans des Ehpad d’Orpea en France. Suite à cette plainte, le groupe dégage un budget pour 2,5 équivalents temps plein en aide logistique. Claudia Reckinger complète: "Orpea a aussi écarté son directeur local de l’époque. Nous ne savons pas pourquoi, il n’a jamais posé de problème. Il faisait ce qu’il pouvait avec ce qu’il avait. Depuis lors, une nouvelle directrice le remplace."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...